Forum RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Léger désaccord culturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
MessageAuteur
MessageSujet: Léger désaccord culturel Mer 30 Déc - 18:05


Léger désaccord culturel





La Chine ! Dans trois mois je serais de retour en Amérique.

Je suis actuellement dans une région pauvre en biens mais riche en cultures. Un endroit parfait pour l’apprentissage de n’importe qu’elle magie. Après une semaine dans la Province d’Ouïgour, une région autonome en Chine, me voilà enfin au Tibet, qui est également une région autonome. Je passais un long moment ici, durant lequel je méditais, m’imprégnais de la culture, des mythes et de la mythologie, étudiais les coutumes, les traditions et les légendes. Selon moi, les légendes ont une vérité qui, prit avec un regard critique, a le pouvoir d’éduquer les magiciens. Je restais trois semaines, puis repartis vers le centre de la Chine, afin de m’initier aux pratiques taoïstes.

Le taoïsme est une pensée chinoise qui se fonde sur l’existence d’un principe originel à l’origine de toute chose. Ce principe est appelé le « Tao ».

Arrivé dans la Province de Gansu, dans le centre de la Chine, et après de longue recherche pour trouver une maître taoïste. Je trouve enfin un moine d’un temple taoïste qui accepte de me rencontrer. Après deux jours d’initiations à la culture taoïste, ses préceptes les plus basiques, plusieurs autres moines demandent mon expulsion, car ne faisant pas partie de l’ordre, je ne devrais pas connaître les secrets les plus précieux du taoïsme.

Avant de me voir partir, le moine qui m’avait recueilli m’indiqua un lieu de rendez-vous avec un maître taoïste à Hong Kong. Heureux de ce retournement de situation, je me dépêcher de partir en direction de Hong Kong.

Après quelques jours de marches et d’aimables conducteurs, je parvins à arriver à Hong Kong vers la fin du mois de septembre. J’avais ensuite pu prendre contact avec ce maître taoïste pour organiser un rendez-vous. Il accepta avec joie et m’indiqua un hôtel pas cher où quelqu’un viendra me chercher le lendemain.

L’hôtel ressemblait plutôt à un petit motel, les chambres n’étaient pas très spacieuses, mais je ne compter pas rester enfermé très longtemps dans cette chambre. Je n’avais pour bagage qu’un sac avec des calepins et une valise de vêtements et quelques plantes. J’envoyer régulièrement des affaires dans un containeur en Amérique pour pas m’encombrer.

Je passais la soirée au calme. Je profitais d’une connexion internet pas très rapide pour envoyer un mail à Riley Andrews pour lui dire que j’allais bien et qu’il me tarder de la revoir. Une fois le mail envoyé, je profitais des commodités, après avoir dormi deux nuits chez des gens plutôt pauvres, une douche et un vrai matelas me fit énormément de bien.

Le lendemain je me réveillais environ 2h avant ma rencontre avec le maître taoïste. Je pris le temps de déjeuner convenablement, pris une longue douche chaude. Je finissais de m’habiller lorsqu’on frappa à la porte.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."



Dernière édition par Skylar Frost le Mer 30 Déc - 20:13, édité 1 fois
Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mer 30 Déc - 19:26





La puissante BMW se gara sur le parking de l’hôtel. La voiture noire détonnait au milieux des petites familiales de location. Les quelques personnes présentes, préférèrent détourner sagement les yeux et aller voir ailleurs.
Diane descendit tranquillement, en faisant signe au chauffeur de ne pas bouger. Sa mission du jour la révulsait. Un touriste à baby-sitter et à ramener ensuite au Maître, pour une soirée. Sans doute voulait-il goutter aux spécialités locales...  Deux nouvelles étaient arrivées la semaine dernière et passaient encore le plus clair de leur temps à pleurer.
Elle serra les dents et s’approcha du réceptionniste qui la regardait sans même oser respirer.

— Frost ? cracha-t-elle.
— Chambre 17, répondit-il après avoir consulté son ordinateur.

Elle s’engagea dans le couloir sans un mot de plus, en essayant de s’imaginer qui elle allait rencontrer. Sans doute un horrible vieux bonhomme libidineux qui allait essayer de la reluquer toute la journée. Elle avait choisi de porter une qipao de soie noire sur laquelle elle avait passé un petit boléro de la même couleur. Mise à part l’échancrure de la robe, il n’y avait donc pas grand-chose à voir.
Rien que de lui parler et devoir être polie avec lui serait une épreuve. Elle songea soudain que le meilleur moyen de se débarrasser de cette corvée, était de se débarrasser du client. Hong Kong est une ville notoirement dangereuse, qui irait contester sa version des faits si elle racontait avoir découvert le corps du pervers ?
Sans réfléchir, elle saisit le petit automatique dans la poche de sa veste. Elle aurait besoin d’un coussin pour étouffer le bruit mais n’aurait aucun mal à en trouver dans une chambre d’hôtel.
Elle frappa trois coup discret à la porte et attendit qu’on lui ouvre. Surprise, elle découvrit un jeune homme, occidental. Il ne ressemblait en rien à ce qu’elle s’était imaginée. Elle lâcha l’arme et s’inclina légèrement.

— Je suis Diane. Le Maitre m’a envoyé vous chercher.

Peut-être s’était-elle trompée sur les intentions de son client du jour ?


Dernière édition par Diane Smith le Dim 3 Jan - 11:04, édité 2 fois
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Dim 3 Jan - 0:18


Léger désaccord culturel





Je finis de mettre ma veste en me dirigeant vers la porte.

Lorsque j’ouvrais la porte, je vis une jeune fille aux traits fins. Elle avait l’air jeune mais je soupçonnais qu’elle devait avoir à peu près mon âge. J’étais plutôt rassuré de savoir que je n’allais pas me retrouver avec une espèce d’armoire à glace ou, au contraire, avec une espèce de vieil homme bizarre et pervers. Elle n’avait quand même pas l’air de souvent s’amuser, ni de le vouloir.

Lorsqu’elle se présenta, je lui envoyais un de mes sourires le plus amical afin qu’elle sache qu’elle pouvait se dérider avec moi. J’espérais juste que je n’aurais pas à faire la discussion toute la journée.

« Enchanté, je suis Skylar ! Je ne m’attendais pas à voir quelqu’un aussi tôt pour venir me chercher. Excuse-moi, je ne suis pas tout à fait prêt, mais tu peux rentrer m’attendre, je dois juste préparer quelque calepins, j’aime bien écrire tout ce que je vois et fais. »

Je la laissais donc entrer dans la chambre. Une fois la porte fermée, je me dépêchais à mettre des calepins dans une grande sacoche que je trimbalais partout. Elle n’avait pas l’air de vouloir se détendre, en même temps c’était compréhensible dans cette chambre totalement dénuée d’âme et de vie.

Je ne pouvais dire pourquoi, mais je sentais comme un malaise avec cette Diane. Elle avait l’air particulièrement gentil, mais pour aucune raison apparente, je ressentais quelque chose de gênant. Elle travaillait pour ce ‘maître’, mais qui savait ce qu’il lui faisait faire ? Je ne pus alors m’empêcher de ressentir une énorme compassion envers elle, malgré cette sensation de gêne.

« T’arrives-t-il souvent d’aller chercher des inconnus dans des chambres d’hôtel pour ton maître ? D’ailleurs, quand compte-t-il me rencontrer ? »

Elle n’avait pas l’air de vouloir discuter, mais je voulais tout de même apprendre à la connaître. Tout en parlant, je pris ma sacoche et suivi Diane jusqu’à une voiture noire. Faut avouer que je n’étais pas à 100% rassuré.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."



Dernière édition par Skylar Frost le Dim 3 Jan - 11:51, édité 1 fois
Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Dim 3 Jan - 10:36





Elle écouta le jeune homme se présenter, de plus en plus surprise. Il la fit rentrer dans la chambre, simplement par politesse, et commença à rassembler des affaires tout en parlant. Et pas qu’un peu. Un vrai moulin à parole ! Presque malgré elle, un sourire qui n’avait rien de professionnel se dessina sur le visage de la jeune fille. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas été amusée par quelqu’un. Réellement amusée, sans sarcasmes ni cruauté.
Elle se rendit compte qu’il venait de lui poser une question et elle se rappela soudain ses bonnes manières.

— Je suis l’une des élèves du Maître, et la plus ancienne présente, en ce moment, en ville. Il m’arrive encore de m’occuper d’invité, oui. Cela reste notre tâche principale.

Pourquoi une telle gène, soudain ? Il devait bien savoir ce qu’elle était réellement, non ?  Alors qu’ils retournaient vers la voiture, elle se remémora les paroles du Maitre, au sujet du jeune homme. Un américain qui venait étudier le taoïsme... Il lui faudrait plus qu’une journée pour ça mais au moins pouvait-il avoir un aperçu de leurs pratiques.
En les voyant approcher, le chauffeur descendit pour ouvrir la porte de la voiture et Diane choisit de monter à l’arrière, à côté de son invité. La voiture démarra et elle prononça quelques mots secs en chinois pour indiquer une direction avant de revenir à son invité, souriante.

— Vous… tu souhaites étudier nos façons de faire, si j’ai bien compris. Tu peux m’en dire un peu plus sur ce que tu cherches ?

Décontenancée par cette étrange requête, elle préférait poser des questions plutôt que de risquer une nouvelle méprise.
Rapidement, la voiture pris de la vitesse et s’engagea sur une des voies rapides qui sillonnent la ville. Finalement, le chauffeur lui fit prendre une bretelle de sortie alors qu’ils venaient d’accéder à l’ile de Kowloon. Finalement, la voiture se gara sur le parking d’un temple impressionnant devant lequel se pressait une foule d’occidentaux.

— Voici le temple de Sik Sik Yuen Wong Tai Sin. C’est un lieu très important pour nous.

Elle le prit gentiment par le bras et le conduisit vers une entrée latérale. Un jeune moine en faction la reconnut et les laissa passer en s’inclinant dans un mélange de respect et de crainte.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mar 5 Jan - 18:43


Léger désaccord culturel





Que ce soit plus tôt dans la chambre ou dans cette voiture noire, Diane ne peut pas se résoudre à se détendre. Elle sourit, mais elle avait tout de même l’air un peu… crispée. Elle hésita à me vouvoyer ou à me tutoyer, ce qui m’a fait rire. Mais je fus content qu’elle se décide à me tutoyer.

Et là, elle posa la question à 120 000 $. Qu’est-ce que je cherche exactement… serait-ce approprier de lui dévoiler ma nature de sorcier ? A la base je ne suis là que pour la culture, les traditions, un apprentissage de rituels… Plus comme une étude culturelle plutôt qu’une recherche de nouvelles magies… officiellement. Je pensais révéler ma nature au maître mais, puis-je faire confiance à une « élève » ? Je décidais de rester aux raisons officielles, temps que je ne savais pas en qui avoir confiance.

« J’aimerais seulement étudier vos pratiques, rituels, maîtrise… J’ai eu une petite initiation au taoïsme dans la Province de Gansu, mais j’aurais voulu approfondir mes connaissances. »

Tout en voyant le paysage défiler par la fenêtre, je me demandais avec une certaine appréhension où on se rendait.

Après un certain temps, où je ne faisais que parler d’absolument tout et rien (et surtout de rien), l’imposante voiture se gara sur le parking d’un temple où une foule incroyable de touriste se trouvait.

Elle me présentait le lieu comme le temple de Sik Sik Yuen Wong Tai Sin. Je me rappelais que le moine dans la Province de Gansu m’en avait parlé comme étant un lieu de culte majeur chez les taoïstes et que la plus importante partie du temple n’était pas ouvert, même pas visible, au public.

En effet, comme si elle était chez elle, Diane me prit doucement, mais fermement, par le bras, et nous guida jusqu’à une entrée dont seuls ceux qu’il la connaisse peuvent savoir qu’elle est là. Un jeune moine nous laissa passer avec une étrange révérence. Il y avait une pointe de crainte du moine envers Diane, malgré un respect profond.

On entrait alors dans l’enceinte du temple. Ici il n’y avait ni touriste, ni même un simple bruit. J’avais été plutôt été bavard depuis la rencontre avec Diane, mais ça ne pouvait durer dans un tel endroit.

Une personne normale, sans pouvoir, ne verrait qu’un jardin et un temple magnifique et apaisant. Mais en tant que sorcier, je ressentais une puissance incroyable émanant de cet endroit. Incroyable et plutôt effrayante. J’avais l’impression qu’il y avait quelque chose dans cette puissance qui me dérangeait, je ne pouvais dire quoi. Ce mélange de puissance réconfortante et cette sensation gênante m’était tout à fait étranger et me mettait plutôt mal à l’aise.

Je décidais de ne rien dire et de rester silencieux jusqu’à en savoir plus. En attendant je suivais Diane qui avait l’air d’être tout à fait à son aise ici. Je décidais de lui faire confiance. Il y avait quelque chose en elle qui me dérangeait, comme dans ce lieu. Mais il y avait également quelque chose d’autre chez elle qui me disait qu’elle ne me voulait pas de mal.

Je la suivis ainsi dans les labyrinthes et les secrets de ce temple.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mar 5 Jan - 22:44





Une fois dans le temple, le jeune homme se tut, clairement impressionné. Diane commençait à se demander si ‘était possible. Loin, de l’agacer, le flot de paroles incessant l’amusait. Et la reposait. Cela la changeait très heureusement des bellâtres qui la flattaient en permanence ou essayaient de se faire mousser.
Toujours en le guidant par le bras, elle le conduisit vers une cour intérieure ou s’entrainait un petit groupe de moine. Leurs corps décrivaient des figures dans une lenteur hypnotique. Elle salua leur maitre en s’inclinant respectueusement et le vit faire de même, mal à l’aise. Il se demandait sans doute ce qu’elle venait faire, surtout en compagnie d’un occidental.
Aussi silencieusement que Skylar, elle guida leurs pas vers une partie de la cour ou ils ne dérangeraient pas les médiations en cours. Elle se demandait toujours quoi lui expliquer, mais elle vit, ou plutôt sentit. Le jeune homme était sensible à l’énergie qui circulait ici. Elle le laissa en profiter un moment puis se décida à donner quelques explications.

— Tu ressens l’énergie des Lignes Dragons. Cette énergie parcourt la terre en tous sens et certaines personnes peuvent apprendre à distinguer et à se servir de cette énergie. Tu n’ignores pas de quoi parle, je le vois. Ici, dans ce temple, plusieurs lignes se croisent et il est plus facile de ressentir leur puissance.

Elle parlait doucement, pour ne déranger personne. Que c’était étrange d’expliquer ainsi ce qu’elle savait.  Etrange mais grisant. Voyant que Skylar continuait à l’écouter elle poursuivit.

— La base de ma tradition consiste à ressentir cette énergie autour de toi, et à la canaliser en toi. C’est ce que font ces hommes, là-bas. Prêt à essayer ?

Sans attendre de réponse, elle posa sa veste et se plaça à côté du jeune homme en prenant une posture étrange. La suite serait constituée de mouvement lent de l’ensemble du corps, d’inspiration et d’expirations longues.
Rapidement prise par l’exercice, elle profita elle-même du moment. L’endroit était particulièrement différent de la demeure du maître. Tellement serein… Elle se reprit d’un léger sursaut avant de complètement se laisser aller et regarda comment s’en sortait son élève.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mer 6 Jan - 19:01


Léger désaccord culturel





On parcourait le temple, passait dans une cour où des moines s’entraînaient dans un enchaînement de mouvements et de gestes lents et précis.

Diane et le maître s’inclinèrent pour se saluer pendant que je m’attardais légèrement sur quelques mouvements impressionnants des moines.

On s’arrêta dans un coin de la cour où on ne gênait pas, tout en restant silencieux. La puissance que j’avais ressentie plus tôt commença à se nuancer en une espèce de chaleur agréable m’enveloppant, comme si ces « ondes » savaient si je les apprécierais ou non, car il y avait clairement de mauvaises ondes qui me gênaient. Mais lorsque Diane se décida à parler, toute sensation de malaise me quitta pour m’envelopper d’un sentiment de bienveillance.

Les Lignes Dragons. Energie de la terre que certaines personnes peuvent apprendre et utiliser. Puissance. La canaliser…

Elle savait donc ce que je suis. Et elle devait sans aucun doute être elle-même une sorcière. Elle était tout à coup devenue ouverte à partager son savoir. Tout comme j’étais devenu plus muet et silencieux qu’une pierre.

Tout en parlant, elle faisait une ou deux pauses pour voir si j’étais toujours attentif. Elle ne parla pas pendant très longtemps, mais ce fut nécessaire pour m’expliquer ce dont j’avais besoin de comprendre pour le moment.

Après sa courte tirade, Diane posa sa veste sur le sol et se posta à une distance de bras de moi. Elle venait juste de me proposer si je voulais essayer, mais ne m’avait même pas laissé le temps de répondre. Sans même réfléchir, j’allais poser ma sacoche et ma veste avec la sienne et la rejoignais à sa droite, alors qu’elle commencer à se mouvoir comme les moines.

Légèrement apeuré d’avoir un terrible sens de l’équilibre, je commençais à copier ses mouvements, avec une petite appréhension tout de même.

Tout à coup, une incroyable vague d’énergie semblait remonter de la Terre et se propagea dans mes pieds, mes jambes, gagnant progressivement mais rapidement la totalité de mon corps, jusqu’à mon esprit.

Tout en ressentant ce « souffle », j’essayais de suivre les mouvements de mon enseignante. Lorsque mon esprit fut envahi par cette force, j’avais l’impression de savoir quoi faire, quels mouvements effectuer… Je détournais alors les yeux de Diane pour rester droit et concentré sur mes mouvements.

Je découvrais alors un tout nouveau niveau de méditation et d’entente entre mon corps et mon esprit. Alors, le temps semblait s’arrêter. Les touristes à l’extérieur du temple n’existaient plus, les oiseaux qu’on pouvait entendre au loin plus tôt ne faisaient plus un bruit. Le temps s’était arrêté.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mer 6 Jan - 22:57





Le jeune homme se révéla rapidement un élève assidu et Diane pout se laisser emporter, elle aussi, par le moment. Elle ne s’en rendit pas immédiatement compte, mais c’est la cloche indiquant le repas de midi qui la tira de sa transe. Ils avaient passé plus d’une heure ainsi. Si ça n’était pas réellement exceptionnel pour elle, ça l’était pour l’occidental qui n’avait jamais, sans doute, pratiqué ce genre d’exercice. C’était même dangereux car il risquait de se perdre dans la fascination du flot de chi et d’oublier le reste. Ses études tourneraient court s’il venait à se réveiller dans un hôpital.

— Eh, réveille-toi ! dit-elle en posant doucement la main sur son bras. Souffle, inspire… voilà. Souffle à nouveau, profondément. Parfait.

Elle le regarda reprendre peu à peu ses esprits, sans se départir d’un sourire bienveillant. Ensuite, elle le repris par le bras et le ramena vers la voiture.

— Tout le monde n’arrive pas à s’harmoniser aussi vite. Tu es doué. Mais il faut faire attention à ne pas se perdre, surtout dans des endroits aussi puissants, quand on a ta sensibilité.

Elle le laissa méditer ses paroles, prête à répondre à d’éventuelle questions. Une fois dans la BMW, elle lança un ordre bref au chauffeur qui fit redémarrer la voiture.

Après un cours trajet, il se retrouvèrent devant l’enseigne d’un restaurant aux couleurs criardes et à la décoration qui rappelait pour moitié la cité interdite et Star Wars pour le reste. Malgré le mélange de genre, une file de client potentiel attendait devant la porte. Sans attendre elle les guida vers l’entrée. Un serveur la reconnut visiblement et leur fit signe d’entrer directement avant de les guider vers une petite table discrète.

— Mon maître possède l’endroit depuis l’année dernière, souffla-t-elle à l’oreille de Skylar. Ça a des avantages.

Elle évita de lui raconter que la prise de contrôle de l’endroit avait coûté la vie à sept membres d’une triade adverse, dont trois de sa propre main. Situé au croisement de deux lignes dragon, l’établissement était assuré d’avoir du succès. La nourriture y était excellente et l’ambiance de la salle, malgré sa décoration étrange, aidait à passer un agréable moment.
Elle choisit de ne pas expliquer ces éléments au jeune homme, se demandant s’il comprenait seul. A la place, elle préféra orienter différemment la conversation.

— Et toi ? Comment pratiques tu ?




∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Ven 8 Jan - 0:06


Léger désaccord culturel





Le temps s’était bel et bien arrêté pour Diane et moi lors de cette incroyable méditation.

Lorsqu’elle me « réveilla », j’étais vraiment dans un autre monde, et si elle ne m’avait pas ramené en posant sa main sur mon bras, je ne sais pas ce qui aurait pu se passer.

Je suivais ses instructions pour finir de me faire revenir, respirer profondément…

Toujours en souriant, elle reprit sa veste et me tendit mes affaires avant de nous ramener à la voiture. Diane m’expliqua qu’il était rare qu’une personne s’harmonise aussi rapidement avec les Lignes Dragons, mais que ça restait quand même dangereux. Et cette sensation que j’avais eu de me perdre été l’image même de cette dangerosité. Elle se tut pour me laisser la possibilité de parler, mais je ne pouvais pas encore parler, c’est comme si je n’étais encore pas tout à fait entièrement dans mon corps. La voiture démarra et partit rapidement.

La voiture nous conduisit devant un restaurant un peu étrange avec une décoration plutôt remarquable, un mélange entre la cité interdite et Star Wars. Il y avait pas mal de gens devant le restaurant, mais Diane entra et un serveur, les fit passer et les mena jusqu’à une table.

J’avais beaucoup de questions sur ce qui s’était passé au temple, mais une seule réussi à sortir de ma bouche :

« Pourquoi n’ai-je pas ressenti ces Lignes ailleurs ? »

Une fois installé, je me remis enfin complètement et me rendis compte qu’elle venait de me poser une question. Elle me demandait comment je pratiquais personnellement la magie.

« Lorsque j’étais petit, j’étais dans un orphelinat, il arrivait donc souvent des incidents. Heureusement pour moi, une autre orpheline m’avait pris sous son aile et m’aida à sortir de mes problèmes. En grandissant, j’arrivais à contrôler pour éviter le pire, mais je ne pouvais pas l’utiliser à ma guise. Lorsque j’arrivais à ma majorité, j’acquis l’héritage de mes parents dans lequel un journal m’expliquait quelques petits trucs. C’est ainsi que je décidais de faire le tour du monde, pour trouver ma magie et pour découvrir comment la pratiquer. »

Je fis une pause lorsque le serveur prit notre commande. Je ne savais pas quoi commander donc je laisser Diane commander. Lorsque le serveur partit, je continuais mon monologue. Je n’aimais pas trop parler de moi, mais si je voulais que Diane m’aide à comprendre le taoïsme et sa façon de canaliser les Lignes, je devais m’ouvrir à elle.

« Je n’ai donc pas de pratique particulière pour le moment, mais j’ai acquis quelques réflexes et habitudes. Par exemple, lorsque j’étais en Afrique, j’appris beaucoup d’enchantements et de rituels pour rentrait en contact avec des esprits, ces invocations permettent au sorcier de contrôler les esprits, mais il faut faire attention au revers de ces invocations car à son tour, l’esprit peut prendre le contrôle du sorcier. »

Je fis une autre pause lorsque le serveur vint nous servir les entrées. Encore une fois, j’attendais qu’il reparte pour continuer.

« J’ai particulièrement pris l’habitude d’utiliser des craies pour contrôler et fixer les runes. J’ai appris cette méthode en Europe, elle permet de focaliser les runes et ainsi les incantations et enchantements sur une cible particulière ou alors aide le sorcier à se concentrer sur son sort. »

Je ne voulais pas trop entrer dans le détail, j’avais pourtant l’impression d’être à mon tour devenu l’enseignant. Mais je n’étais pas ici pour ça, je me décidais alors à poser de nouvelles questions à mon tour.

« Depuis combien de temps t’entraînes-tu à canaliser cette puissance ? Ne t’es-tu jamais… perdu ? »


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Ven 8 Jan - 11:25





Diane sentait que son élève était déboussolé par l’expérience qu’il venait de vivre. Elle le laissa se reprendre et ce n’est qu’une fois assis qu’il lui posa la première question à propos des lignes Dragons.

— Sans doute parce que tu ignorais leurs présences. Tu les ressentais sans doute inconsciemment, mais sans réellement pouvoir mettre des mots dessus.

Le serveur arriva sur cette explication lapidaire et elle commanda quelques plats rapidement, en chinois.

— Seconde leçon : la nourriture. J’espère que ça ne te gêne pas de manger végétarien ? Lorsque nous ingérons de la matière morte, son chi résiduel perturbe le nôtre. Il vaut mieux éviter cela.

Elle écouta ensuite ses explications avec attention. C’était la première fois qu’elle rencontrait un sorcier d’une autre tradition que la sienne et ça la fascinait. Elle ne l’aurait pas imaginé grandir dans un orphelinat mais plutôt dans la belle maison d’une famille aisé. Mais surtout, elle l’enviait de pouvoir voyager à sa guise. Il jouissait d’une liberté qu’elle ne gouterait sans doute jamais.

Il lui décrivit les pratiques étranges des mages africains qui lui parurent particulièrement dangereuse et irrespectueuse pour le repos des ancêtres. La magie des runes, d’un autre côté, l’intrigua beaucoup plus.

— Je ne suis pas sure de comprendre. Tu t’en sers pour focaliser ta magie ? Concentrer ton esprit ? Ou la puissance vient-elle de ses runes ? Tu peux me montrer ?

Elle avait les yeux brillants d’une enfant à qui on a promis un spectacle. Ils furent cependant interrompus par le serveur qui revenait avec leur commande : rouleau de printemps, salade de papaille verte et soupe de tofu.

— Attention la salade est extrêmement pimentée. Et ne te sens pas obliger de tout manger, ce ne sont que les entrées.

Alors qu’ils commençaient à manger, il recommença à l’interroger.

— J’ai toujours pratiqué la danse du Tao, je crois. Mais depuis que le Maitre m’a ach… accueillit, l’entrainement est devenu plus systématique. Si j’en ressentais la présence auparavant, Je ne me suis réellement ouverte au chi qu’il y a trois ans environ. Je ne crois pas m’être jamais perdue par contre. Sans doute parce que j’avais appris la discipline avant.

Apres les entrées viendraient un plat de nouilles sauté aux légumes, et un dessert composé de lait de soja sucré dans lequel marinait du riz gluant et du tapioca multicolore. Elle ne mangeait pas tous les jours aussi richement, mais avait décidé, aujourd’hui de s’accorder une petite pause dans sa discipline stricte.




∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 9 Jan - 0:34


Léger désaccord culturel





Diane m’expliqua que je n’avais pas ressenti les Lignes car je ne les connaissais pas. J’imagine que je l’ai ressenti aujourd’hui car elles étaient très puissantes.

Elle m’expliqua également que la nourriture avait une grande importance dans le contrôle du chi. Je n’aie pas l’habitude de manger beaucoup de viande, mais je crois que l’apprend de protéines provenant de la viande est nécessaire. Je ne pouvais promettre que d’en manger moins, mais pas que j’allais arrêter complètement.

Mais puisque j’étais ici pour étudier, j’allais suivre à la lettre son régime si nécessaire.

Elle me posa une question particulièrement naturelle sur l’utilisation des runes. Et demanda même une petite démonstration. Elle avait alors ce regard que je ressentais à chaque fois que j’apprenais quelque chose de nouveau. Que je découvrais l’art de la magie. Les yeux avides de nouvelles rencontres et de nouvelles visions du monde.

J’allais lui répondre, et même lui montrer un petit tour, lorsque le serveur nous amena des rouleaux de printemps, une salade de papayes vertes et une soupe de tofu. Evidemment je n’allais pas mangeait tout, je voulais absolument tout goûter, il fallait donc que je me contienne.

Je répondais alors à sa question :

« Je me sers de la craie pour fixer ma magie dans le temps et l’espace. Les runes me permettent de focaliser ma magie et concentrer mon esprit à un point précis. Elles sont comme un allongement de ma magie. Tu sais, lorsque tu utilises ta magie, tu utilises ta force vitale. Les runes me permettent de ne pas perdre des résidus de magie qui me fatiguerait et qui n’aurait aucun intérêt pour mon sort. Imagine qu’en plus de te perdre dans les Lignes Dragons, tu dois rajouter des mouvements pour ne pas perdre l’équilibre. En plus d’être épuisée à cause de ces faux mouvements, ils ne te servent à rien car tu te perds quand même… Pour la démonstration, je préfèrerais qu’on ne soit pas dans un lieu public. »

Je ne sais pas si c’était une explication et un exemple compréhensible, mais ça me semblait cohérent.

Je commençais alors à manger. Je me rendis alors compte que ces petits exercices de taoïsme m’avaient, en plus de m’avoir assoiffé, affamé. Je ne voulais pas tout mangé au départ, mais après un rouleau de printemps, je ne pouvais plus m’arrêter.

Diane m’expliqua elle pratiquait la « danse du Tao » depuis aussi longtemps qu’elle se souvenait. Lorsqu’elle me dit que son entraînement était devenu systématique depuis qu’elle est avec le Maître, quelque chose dans sa narration m’interpella. Avant de dire que le maître l’avait accueilli, elle a dit que le Maître l’avait ach… avant de s’arrêter net. Je m’inquiétais alors de savoir ce qu’elle avait voulu dire. Maos elle continua comme si de rien était.

Ne voulant pas la rendre mal à l’aise, je décidais de continuer à l’interroger jusqu’à ce que j’en sache plus sur le Maître.

Après m’avoir parlé un peu de son passé, Diane se plongea dans son repas comme si elle n’avait pas mangé à sa convenance depuis qu’elle est toute petite. Amusé, je continuais de la questionner sur sa magie et sur elle.

« Tu décris la danse du Tao et l’ouverture du chi comme deux choses complètement différentes. Qu’est-ce qui les diffère tant ? Et si ça n’est pas trop curieux, est-ce que tu pourrais me parler un peu plus de toi ? De comment tu as rencontré le Maître ? »

Un peu gêné par ma question, je me replongeais à mon tour dans mon assiette pratiquement vide.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 9 Jan - 11:59





Tout en mangeant avec bon appétit, Diane écouta les explications du jeune homme sur la magie des runes. Cette façon de faire lui semblait tout sauf pratique. Elle se voyait bien, en plein milieux d’une mêlée, sortir sa craie pour dessiner par terre…

Mais peut être n’avaient-ils pas les mêmes type d’utilisations. Sans doute pas en fait.

— Je ne fais pas de gestes inutiles. Au contraire en fait. Chaque mouvements me permet de stocker de l’énergie que je pourrai utiliser plus tard. Être sur une Ligne permet d’aller plus vite, mais je pourrai le faire n’importe ou en fait…

Il lui promit une démonstration, ce qu’elle accepta avec enthousiasme. Trouver un endroit tranquille serait aisé. Elle le regarda ensuite engloutir avec appétit les mets disposés devant eux et un silence approbateurs se fit pendant quelques minutes, avant qu’il ne revienne à la charge avec des questions un peu plus embarrassantes.

— Ce n’est pas réellement différent. La danse mène à l’ouverture. Mais cela prend du temps. quand on y arrive. Ce n’est pas le cas de la plupart des pratiquants de part le monde. Un adepte expérimenté ressentira l’énergie et pourra même, dans une certaine mesure, s’en servir. Mais cela n’a rien a voir avec ce dont nous sommes capable, toi et moi.

La question sur son passé et ses liens avec le Maître la fit se refermer comme une huître. Son visage refléta un instant l’assassin distant et glacial qu’elle avait cessé d'être depuis le début de la matinée. Et puis elle reprit contenance et son sourire revint, chassant la gène momentanée.

— C’est lui qui m’a trouvé, alors que je n’étais qu’une fillette. Il m’a éduqué et donné ma place. En tant que sa plus ancienne élève, je le représente régulièrement, comme aujourd’hui. A Hong Kong au moins. Il y a d’autres élèves qui font de même, à l’étranger.

Et elle espérait bien, un jour, en faire partie. Elle enviait leur style de vie, leur confiance… leur autonomie.

Elle appela le serveur pour commander autre chose et attaqua son dessert, les yeux pétillants comme une enfant. Un instant plus tard, on leur apportait une théière qui sentait bon le jasmin.

— Tu iras ou quand tu auras terminé ton tour du monde ? demanda-t-elle soudain. Tu as des projets ?

Elle servit la boisson brûlante en écoutant la réponse. Quand ils en auraient fini ici, ils reprendraient la voiture vers une nouvelle destination.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 9 Jan - 17:24


Léger désaccord culturel





Tout en mangeant, j’écoutais attentivement ce qu’elle me disait. L’enthousiasme qu’elle montra lorsque je lui promis une démonstration me réjouit profondément. Puis elle m’expliqua la différence entre la danse et l’ouverture.

« Je ne comprends pas quelle est la différence entre ces adeptes expérimentés dont tu parles, et ce que nous sommes. Dans les deux cas, on utilise cette puissance. Ou alors, est-ce que même des personnes qui ne sont pas des sorciers peuvent également se servir de ces Lignes ? »

Avant de parler de son passer, une ombre de tristesse fit Diane se refermer sur elle-même. Ça ne dura qu’un court instant, avant qu’elle ne reprenne son sourire chaleureux et réponde de façon plutôt vague.

Lorsqu’elle parlait de son Maître, elle le décrivait comme un homme d’affaires, plus que d’un enseignant. Se servant de ses élèves pour le représenter un peu partout dans le monde. Mais il avait, apparemment, occupé un rôle également de père qu’elle n’avait pas en grandissant.

En parlant d’autres élèves à l’étranger, une pointe de jalousie se fit entendre dans sa voix.

Elle commença son dessert. Ses yeux brillaient de joie, comme si ce dessert était une petite folie dont elle n’avait pas souvent l’occasion de profiter.

On dégusta alors nos desserts dans un silence agréable après cette discussion dynamique et enthousiaste.

Le serveur interrompit ce silence lorsqu’il nous amena une théière de thé au jasmin. J’ai toujours aimé le thé. Et encore plus après mon séjour en Angleterre où le thé est indispensable à la divination. Après quelques séjours dans des régions pauvres d’Asie, je l’appréciais encore plus grâce à ses propriétés médicinales que j’avais appris à utiliser.

En servant le thé, elle me demanda si j’avais un plan pour la fin de mon voyage.

« Je n’ai pas vraiment de projets… je pense faire des études scientifiques. Ce qui est sûr c’est que je repars à Houghton, dans l’état du Michigan. J’ai une incroyable maison qui m’attend où je pourrais librement et secrètement pratiquer et développer ma magie. Et toi ? Comptes-tu rester avec ton Maître pour toujours ? Je veux dire, tu as ta vie devant toi… tu peux faire tout ce que tu veux. »

Je la laissais ainsi avec cet ultimatum, pour voir comment elle réagirait. Je la regardais alors attentivement, tout en buvant mon thé un peu trop chaud pour moi.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 9 Jan - 21:13





— C'est tout à fait ça, répondit Diane à la première question. C'est pour cela que beaucoup de gens pratique ces exercices au petit matin. Cela leur permet d'amasser de l'énergie et de se « sentir bien » toute la journée. J'ai même entendu dire que dans ton pays, c'était surtout aux personnes âgées. Pour la même raison je suppose.

Il lui parla ensuite de sa vie future, de ses projets. Une maison qui l'attendait aux état unis, la reprise de ses études… pourquoi l'avoir lancé sur le sujet ? Son sourire se crispa lorsqu'il lui posa la même question en retour. Elle aurait du s'en douter. Il ne se contentait pas de parler de lui comme ses clients habituels. Elle chercha vainement une réponse humoristique ou un changement de sujet adroit, mais rien ne vint. Elle se contenta de fixer le fond de sa tasse et secoua légèrement la tête en murmurant un simple « Non ».

Un vent polaire sembla soudain souffler entre eux, alors qu'elle se dépêchait de finir son dessert, soudain sans goût. Elle se leva ensuite, salua le serveur poliment et fit signe à Skylar de la suivre.

Une fois prés de la voiture, elle hésita un instant à monter devant, plutôt que sur la banquette arrière, comme ce matin. Quelle idiote. On lui avait pourtant bien appris à ne pas se rapprocher trop d'un client. Et l'occidental n'était rien d'autre. Plus agréable que la plupart, c'est vrai, mais un client néanmoins. Rien d'autre. Elle s'était laissé allé un moment, prise à son propre jeu de la jeune fille modèle. Mais tout ça n'était qu'un rôle. Rien d'autre. Elle serra les dents et s’engouffra à l'arrière après avoir plaqué un nouveau sourire sur son visage.

— Je peux faire autre chose, monsieur Frost ? Sinon je vous reconduit à votre hôtel et repasserai vous prendre ce soir pour vous conduire auprès du maître.

Rien n'indiquait la colère dans sa voix. Elle était redevenue l'hôtesse attentionnée et professionnelle qu'elle n'aurait jamais du cesser d’être.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Lun 11 Jan - 18:39


Léger désaccord culturel





Je savais que la question sur ses projets aller jeter un froid, mais je ne pensais pas qu’elle allait devenir aussi distante que ça. C’était comme si on venait juste de se rencontrer et qu’on avait encore jamais parlé ensemble.

Evidemment je m’en voulais. On avait enfin réussi à échanger nos connaissances, elle m’avait même parlé un peu de son passé, ce que je pense être dur pour elle. Je voulais parler mais je ne savais pas quoi dire pour me rattraper de ma maladresse.

On finit de manger nos desserts alors dans un silence pesant. Aussitôt fini, elle se leva, salua le serveur et me fit signe de la suivre. Alors je la suivais sans protester. Arrivés à la voiture, elle hésita clairement à venir avec moi ou à aller devant avec le chauffeur. Elle décida finalement de rester avec moi à l’arrière du véhicule.

En montant dans la voiture, elle couvrit son visage par un sourire crispé avant de me demander s’il y avait autre chose que je voulais qu’on fasse. En m’appelant « monsieur Frost ».

Je restais alors silencieux en pensant à ce que je pourrais dire et demander. Je lui répondis alors :

« J’aurais voulu savoir s’il y avait un endroit calme où on pourrait faire un peu de magie. Après tout je t’ai promis une démonstration, et tu pourrais me montrer comment tu utilises les Lignes Dragons… »

Je fis une pause pour voir comment elle allait réagir. Puis avant qu’elle ne puisse rétorquer quelque chose, je continuais :

« Je suis vraiment désolé de t’avoir mise mal à l’aise. C’était une question mal placée et posée avec énormément de maladresse de ma part. Ça n’était pas mon but de plomber l’ambiance, je ne pensais pas que ça pouvait être un sujet aussi délicat. Il est vrai que j’ai tendance à dire ce qu’il me passe par la tête sans même réfléchir. C’est l’un de mes plus gros défaut je pense. Mais pour ma défense, j’ai toujours été comme ça, et je n’ai pas vraiment eu de référence qui me disait que ça n’était pas bien. »

Je décidais de me remettre à parler de sans m’arrêter, de tout et de rien, comme je l’avais fait pour briser la glace lorsqu’on s’était rencontré plus tôt dans la journée. J’espérais ainsi réduire la distance entre elle et moi. Où au moins lui prouver que ça n’était pas mon intention de la mettre mal à l’aise.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Lun 11 Jan - 22:49





Diane regardait défiler les maisons, le long de la route. Ses longs cheveux noirs formaient une barrière infranchissable entre eux, ce qui lui convenait très bien. Elle ne réagit pas quand il lui proposa sa démonstration . Elle s'en moquait à présent. A quoi cela pourrait-il bien lui servir de toute façon ?

Et puis il se remit à parler. Elle hésite un instant à le faire taire en lui faisant ramasser ses dents avec ses doigts cassés mais supposa que le Maître ne sera pas ravi. Elle aurait du tuer cet occidental bavard ce matin, et passer le reste de la journée au temple.

Elle se rendit néanmoins compte qu'il s'excusait, ce qui était étrange. Pourquoi faire ? Qu'espérait-il donc, cet idiot ?

Et toi ?

Pourquoi boudait-elle comme une enfant ? C'était parfaitement ridicule. Il n'avait fait que lui poser une question dont la réponse lui faisait honte. Mais depuis quand avait-elle honte de ce qu'elle était ? Elle soupira, puis tourna la tête avec un sourire de prédateur.

— D'accord. Je vais te montrer !

Elle donna un nouvel ordre et la voiture changea de direction. Après quelques minutes, le véhicule s’arrêta devant un bâtiment au parking bien garnis. Cette fois, elle invita le chauffeur à venir avec eux.

— Reste près de Po. Et si il y a un problème, laisse le faire.

A l'intérieur, une foule compacte hurlait et encourageait deux combattants sur un ring surélevé. Les deux hommes étaient en sang mais continuaient à s'affronter. Comme si leur vie en dépendait. Finalement l'un des deux s’effondra et son adversaire se rua sur lui pour lui assener trois nouveaux coups au visage. Il se releva ensuite en levant les bras crachant une dent brisée au passage.

Le combat suivant fut annoncé et la foule rugit. Le premier combattant était un petit homme musclé et sautillant, tatoué de la tête au pied. Diane était le second. Simplement vêtue d'un short et d'une brassière, elle avait attaché ses cheveux en queue de cheval. Au coup de gong, le petit homme lui bondit littéralement dessus, espérant sans doute en finir rapidement, mais ses coups furent déviés aisément. Pendant de longues secondes, il attaqua la jeune femme sans relâche sans parvenir à passer à travers sa garde en constant mouvement. Elle accrocha soudain le regard de Sky, dans la foule, comme pour lui dire « regardes ! ». La parade suivante fut suivie d'une contre-attaque fulgurante qui brisa le coude du tatoué qui hurla de douleur. Elle le frappa ensuite au niveau du bassin pour le faire tomber et enroula sa cuise autour du coup de son adversaire. Avec un geste presque désinvolte, elle lui brisa les cervicales, pour la plus grande joie de la foule.

Sans un regard, elle quitta le ring et Po se chargea de ramener le jeune homme à la voiture. Elle les y rejoignit quelques minutes plus tard et le regarda dans les yeux en s'installant prés de lui.

— Maintenant, tu sais.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mer 13 Jan - 18:07


Léger désaccord culturel





J’avais espéré que l’idée de la démonstration changerait son humeur, mais au lieu de ça elle prit cette proposition comme un défi.

La voiture changea de direction après un ordre sec de Diane. Je suivis Diane et le chauffeur hors de la voiture. Diane me dit de rester avec le chauffeur. On entrait alors dans le bâtiment où un combat faisait rage.

Les deux combattants s’entretuaient littéralement. Même une fois KO, les coups du vainqueur continuaient de tomber.

Avec surprise et inquiétude, j’entendis l’annonce des combattants suivant, dont Diane. L’homme qui lui faisait face était petit mais musclé et nerveux. Malgré sa petite taille, le fait qu’il soit tatoué de la tête au pied et qu’il avait l’air énervé le rendait intimidant. Diane en face avait l’air d’être une enfant innocente, bien que toujours vexée de ma question.

Le gong retentit et le petit homme teigneux se rua sur Diane. Mais aucun coup qu’il assenait ne dérangeait Diane. Elle les déviait, les bloquait… Elle se jouait de lui. Sans pour autant l’attaquer. Je continuais de fixer l’action, lorsque le regard de Diane attira mon attention. Elle avait un regard noir, comme si elle me disait « tu voulais une démonstration ? La voilà ». Ça devait être ça car de suite après, elle attaqua son adversaire et lui cassa le coude. Le combattant hurla de douleur. Mais Diane ne s’arrêta pas là : elle le frappa de nouveau, cette fois au bassin, ce qui le fit tomber. Par des mouvements rapides et agiles, Diane maîtrisa son adversaire et brisa ses cervicales comme s’il s’agissait d’une vulgaire feuille de papier.

La foule s’écria, applaudis… félicitant la vainqueur. J’étais pour ma part plutôt choqué par cette nonchalance qu’elle avait fait preuve lors de ce combat.

Sans un regard à moi ou en arrière, Diane quitta du ring et le chauffeur m’indiqua de le suivre jusqu’à la voiture. Quelques minutes plus tard, elle me retrouva à l’arrière du véhicule avec une réplique cinglante.

Je ne savais pas quoi répondre à ça. C’était donc ça qu’elle faisait de sa magie ? Je dois dire que ça m’a un peu refroidi de vouloir passer la journée en sa compagnie. Non pas qu’elle me fasse peur, mais en tant que mage blanc, je ne suis pas friand de violence.

« C’est donc ça que tu fais de ta magie ? Est-ce que c’est ça que ton Maître t’enseigne ? J’aimerais qu’on aille à l’écart de la ville, dans un bois. Je veux te montrer qu’il ne peut y avoir que la violence. »

Je décidais de prendre un ton assuré et confiant pour lui montrer que je n’avais pas peur et lui montrer que je n’aimais pas ce que je venais de voir.

Avec un air surpris, Diane donna l’ordre au chauffeur, qui nous conduisit alors à l’extérieur de la ville pour rejoindre le bois le plus près, mais tout de même à l’écart. Pendant le reste du voyage, j’écrivais tous les détails de ma journée dans un de mes carnets.

Enfin, la voiture ralentit et se gara à la lisière d’un bois silencieux. On sortait du véhicule. Je pris le temps de respirer profondément afin de me ressourcer un peu, même si l’air était plus pollué que dans certaines régions que j’avais visitées. Je me rendis compte qu’ici aussi je ressentais, mais de façon moins intense, les Lignes Dragons.

Sans un regard vers Diane ou le chauffeur, je pris ma sacoche dans la voiture. Je me dirigeais vers le bois pour m’enfoncer entre les arbres. J’entendais les pas de Diane me suivre, faisant craquer les branches au sol. Un arbre était au sol, toujours enraciné, mais le tronc avait été cassé, surement à cause d’une tempête ou d’un gros coup de vent.

Je pris dans ma sacoche un flacon dans lequel j’avais mis de l’engrais.

« Ça peut paraître étrange, mais là je suis allé, il y avait souvent des plantes ou des arbres ayant besoin d’aide pour se rajeunir. J’ai donc pris l’habitude d’avoir cet engrais avec moi. Ce n’est qu’un mélange de graines, de terre riche en nutriments, mais elles me permettent d’inscrire un enchantement dans l’ADN de l’arbre, lorsque celui-ci absorbera les nutriments de ce mélange."

Je déposais alors l’engrais au pied de l’arbre et pris une craie dans ma sacoche. Tout en dessinant en l’air avec la craie, j’invoquais les runes Uruz, pour la force et la santé, Thurisaz, pour la résistance, Wunjo, pour l’harmonie, Jera, pour la Terre, la cyclisation, l’idée de l’éternel recommencement, Eihwaz, pour le pont entre la vie et la mort, Sowelu, pour la vie, Berkana, pour la fertilité, Laguz, pour l’énergie vitale.



Cet enchantement allait être épuisant, mais je pensais qu’il en valait le coup. Je finis alors l’incantation en fermant les yeux pour projeter ma magie à travers ce sort.

Alors, la partie tombée de l’arbre ce redressa et la vie de cet arbre ce fit ressentir de nouveau.

Je me retournais alors vers Diane, complètement épuisé, mais satisfait. Je dis alors :

« La magie n’est pas que violence et anarchie. Je n’ai pas ressuscité cet arbre, je n’ai fait que recréer les liens coupés entre ses deux parties. »

Je pris alors une gorgée d’eau dans la bouteille que j’avais dans la sacoche. On repartit alors vers la voiture, je chancelais un peu et m’entravais au moindre obstacle, mais je continuai d’avancer dans ce silence gênant.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Jeu 14 Jan - 20:13





L'adrénaline courrait encore dans les veines de la jeune femme lorsqu'elle se réinstalla dans la voiture. Elle supposait que Skyler ne voudrait plus lui adresser la parole après cette démonstration mais c'était sans doute mal le connaître. Oh, il n'avait pas apprécier. Mais plutôt que d'avoir peur ou simplement se distancier, il se mit en tête de lui expliquer qu'il y avait d'autres choses à faire avec la magie que tuer. Elle ne répondit pas à ses questions et hésita un instant avant de hocher la tête. A quoi jouait-il ?

A cette heure, le trajet fut long et le silence se fit pesant entre eux. Elle remarqua qu'il écrivait dans un carnet et se demanda de quoi il pouvait bien parler. Elle aurait aimé dire qu'elle s'en moquait mais c'était faux, évidemment.

Il descendirent de la voiture, toujours en silence, et, après qu'il ai trouvé un endroit satisfaisant pour sa démonstration, il se lança dans des explications auxquelles elle en comprit pas grand-chose. C'était décidément bien trop éloigné de sa façon de faire.

Mais impressionnant.

Lorsque l'arbre fut ressoudé, elle passa la main doucement sur le tronc, pour en tester la solidité.

-- Tu as restauré le flot de chi qui lui permet de vivre. Ça, je peux comprendre. Mais cela coûte cher, constata-t-elle en l’empêchant de tomber.

Cela en valait-il la peine ? La débauche d'énergie lui semblait excessive, mais cela ressemblait beaucoup au jeune homme expansif.

Une fois dans la voiture elle redonna quelques ordres et la voiture reprit la direction de la ville.

— Tu as besoin de te reposer un peu.

La voiture les conduisit sur les hauteurs de la presqu’île de Kowloon ou se trouvaient les maisons les plus riches de la ville. Elle rentra sur une propriété ou se trouvait une grande maison chinoise traditionnelle. Des serviteurs allaient et venaient alors qu'un petit groupe de jeunes filles s’entraînaient au Tai Shi dans une cour intérieure.

En sortant Diane héla une adolescente d'une quinzaine d'année et lui donna quelques ordres rapidement.

— Voici Mei. Elle va s'occuper de toi et te remettre en forme pour ce soir. Je viendrais te chercher pour le dîner.




∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 16 Jan - 16:15


Léger désaccord culturel





Diane avait marqué un point : ça coûte cher. J’étais épuisé, bien que les Lignes Dragons que je sentais maintenant comme si elles faisaient partie de mon environnement habituel m’aident à me revigorer. Mais j’avais en effet besoin de repos. Je ne sais pas vraiment ce que Diane pensait de ce que je venais de faire. Etait-elle impressionnée ? J’en doute un peu. Pensait-elle que mon geste avait été irrationnel, irréfléchi ? Je n’osais pas lui demander, j’étais trop épuisé de toutes façons pour faire une phrase entière correcte.

La voiture nous conduisit dans des quartiers riches de la presqu’île pour arriver devant une grande maison traditionnelle. Il y avait de l’agitation, qui semblait néanmoins habituelle : des personnes faisaient des allers-retours, un groupe faisait du Tai Shi à l’écart.

Je sortais difficilement de la voiture pendant que Diane appelait une jeune fille. Je peinais tellement pour m’extraire du véhicule que le chauffeur dû m’aider.

Après m’avoir présenté Mei, je pris ma sacoche et suivis cette dernière vers une entrée de la maison. Le voyage en voiture me permit de reprendre assez de force pour tenir debout et marcher tout seul. On parcourait alors quelques couloirs, lentement vu mon état, jusqu’à arriver à une salle de bain. Mei me dit alors dans un anglais basique et avec timidité.

« Je peux vous masser ou faire acupuncture. »

« Est-il possible que je me rafraichisse avant une acupuncture ? »

« Oui, il y a vestiaire par cette porte. »

Je la remerciais en espérant qu’elle avait compris ce que je demandais. Arrivé dans le vestiaire, il y avait une douche donc je me douchais vite après m’être déshabillé. Je sortis des vestiaires et Mei me guida jusqu’à une salle à l’opposé du vestiaire. Elle me fit m’allonger sur le ventre et commença mon soin minutieusement. Puis elle me laissa un moment avec les aiguilles, le temps que je me détende.

Lorsqu’elle revint, elle me dit qu’on a encore du temps et me proposa un petit massage complémentaire que j’acceptais.

Après un repos agréable et revigorant, j’allais m’habiller et Mei me ramena auprès de Diane avant la rencontre avec le maître.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 16 Jan - 21:38





Diane pensa un long moment seule à méditer sur ce qui allait venir. Et sur l'étrange journée qu'elle venait de vivre. Son « client » du jour ne ressemblait en rien à ce qu'elle connaissait d'habitude. Et il lui avait renvoyé une image d'elle même qu'elle n'avait pas appréciée. Depuis dix ans, elle servait le Maître et, si elle le haïssait de tout son être, n'avait jamais pensé à ce que pourrait être sa vie sans lui.

Sa vie était-elle à ce point vide de sens ?

La réponse était évidente et perturbante. Si elle en se reprenait pas, le Maître sentirait son trouble et saurait d’où il venait. En respirant profondément, elle laissa ses émotions passer à travers elle pour ne plus laisser qu'un calme apaisant bienvenue.

C'était l'heure.

Elle rejoignit l'aile des invité ou Skylar s'était fait pomponner. Elle avait troqué sa quipao contre un Hanfu vaporeux vert foncé brodé d'or. Elle le salua en s'inclinant et lui indiqua le chemin, mais se pencha à son oreille lorsqu'il passa pres d'elle.

— Soit très prudent, ce soir. Ne juge pas ce que tu verras ou entendras. Et fais comme les autres.

Ses recommandations faites, elle le le conduisit dans un salon impressionnant ou une demi douzaine d'homme, en costume, discutaient tout en buvant des cocktails. Chacun avait à son bras une jeune fille dans des tenues similaires à celle de Diane. Aucune ne devaient avoir plus de treize ou quatorze ans. Trois autres jeune filles attendaient patiemment au fond de la salle d’être choisie.

Diane n'eut pas le loisir de donner plus d'explications à l'américain. Un homme d'une cinquantaine d'année vint l'accoster tout sourire et lui posa une question à laquelle elle répondit en riant. Elle laissa le jeune homme à l'entrée de la salle avec un dernier regard d'avertissement, puis parti s'occuper des autres invités.

Elle devait maintenir sa façade d’hôtesse et espérer que l'occidental ne fasse pas de vague. Elle l'avait averti, elle ne pouvait rien faire de plus à présent. Quelques minutes plus tard, le Maître fit son entrée.

Dans son costume traditionnel rouge et noir, il était rayonnant de puissance, pour qui savait voir. On lui donnait la quarantaine mais en dix ans, elle ne lui avait jamais prendre une ride. Elle s’inclina respectueusement devant lui et il la releva en souriant. Un frisson la parcouru à ce contact, comme à chaque fois, mais elle avait appris à oublier sa peur en sa présence.

— Nous avons un nouvel ami ce soir ? Mène-moi à lui.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mar 19 Jan - 15:03


Léger désaccord culturel





Lorsque Diane arriva, elle avait changé de vêtements et avait repris sa façade d’hôtesse qu’elle avait lorsque j’avais ouvert ma porte de chambre d’hôtel ce matin-là. Elle s’inclina pour me saluer.

On prit un chemin, et elle me souffla quelques conseils à l’oreille. Il ne fallait pas que je fasse de vagues, que je me fonde dans le décor. Et surtout que je sois prudent. J’avais donc décidé de rester tranquille dans mon coin afin d’avoir une vue globale de la scène.

Et quelle scène… Diane ouvrit une porte et on se retrouve dans un grand salon. Des hommes en costumes, entourés par de très jeunes filles, étaient occupés à boire des cocktails et discuter. Au fond de la salle, trois autres filles, du même âge que toutes les autres, semblaient attendre quelque chose.

Aussitôt arrivée, Diane fut accostée par un homme d’une cinquantaine d’année qui, même sans comprendre ce qu’il disait, n’avait pas que de nombres intentions. Mais Diane lui répondit avec un grand sourire, que je reconnus rapidement comme faux. Elle me laissa alors seul devant la porte qu’on venait de passer. Elle se retourna deux secondes, le temps de me lancer un regard plein d’avertissements.

Alors que j’allais m’asseoir dans un coin de la pièce avec un verre à la main, un homme d’une quarantaine d’années fis son entrée par une autre porte. Je dis une quarantaine, mais je soupçonnais qu’il avait l’air de 40 ans depuis déjà de nombreuses années.

Lorsque qu’il entra dans le salon, je ressentis de suite un mélange de sentiments entre puissance, égocentrisme et malveillance. Cela me fit sentir mal à l’aise, plutôt apeuré à vrai dire. Je n’avais pas l’habitude d’être impressionné dans un sens de danger. C’était assez déstabilisant. Mais comme pour Diane, je voulais me faire ma propre opinion.

Le Maître se dirigea vers Diane, elle le salua avec respect, même si elle avait l’air tendue auprès de lui.

Le Maître lui dit quelque chose, que je ne pouvais pas entendre, avant qu’ils se retournent tous les deux vers moi. Diane fit signe au Maître de le suivre et ils se dirigèrent tous les deux vers moi.

Je pris une gorgée de mon cocktail pour me donner un peu de courage. Alors je me levais, en les voyant s’approcher. Je tendis ma main pour lui serrer la sienne et lui dit :

« Bonsoir, je suis ravi de vous rencontrer. Je voudrais vous remercier de m’accueillir. »

Un peu prit au dépourvu, le Maître me serra la main. Je jetais alors un regard vers Diane à la recherche d’un signe de sa part, me demandant si j’en faisais trop, si je devais juste laisser le Maître parler… C’était en fait ma façon de lui demander son aide pour cette rencontre.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Mer 20 Jan - 16:44





Diane assista à l’échange entre le maitre et Skylar, tendue. S’il parlait avec sa franchise habituelle, cela risquait de faire des étincelles. Mais, apparemment, ces conseils avaient été entendus et le jeune homme se comporta poliment.

— Vous êtes le bienvenue, Mr Frost. J’espère que vous avez trouvé cette journée instructive et que Diane a été un guide attentionné.

Il indiqua les 3 fillettes qui attendaient au fond de la salle.

— Choisissez-vous une compagne, je vous en prie. Mes élèves sont à votre entière disposition le temps de votre séjour. Des quartiers ont d’ores et déjà été préparés à votre attention pour cette nuit. J’espère avoir plus l’occasion de faire connaissance avec vous plus tard.

Sur ces derniers mots, il tourna les talons, entrainant Diane avec lui. Celle-ci était tendue mais savait faire bonne figure.

— Je te sens troublée, ma fille. murmura-le Maitre à son oreille. Cet occidental t’a perturbé ?
— J’ai été surprise, Maitre. Il est très différent de tout ce que j’avais pu rencontrer jusqu’ici. Je n’ai pas vraiment su comment le gérer.
— Je m’y attendais. Tu auras d’autre mission similaire dans le futur. Il faut t’y préparer et garder tout ton contrôle. Tu pourras y parvenir, n’est-ce pas ?
— Oui Maitre. Je ne vous décevrai pas.
— Je sais. Veille à ce qu’il ne pose pas de problèmes ce soir. Si cela devait arriver, tu sais ce qu’il conviendra de  faire.

Elle hocha la tête alors qu’il la lâchait enfin. Elle comprit finalement que tout cela n’était qu’une épreuve de plus. En faisant venir un jeune homme de son âge et aux manières si étrange, il s’assurait que son élève gardait toujours la tête froide et lui restait fidèle.

Elle regarda dans la direction de l’occidental. S’il ne se fondait pas dans le décor, elle n’aurait pas d’autre choix que de le tuer. Et il avait prouvé toute la journée qu’il n’était pas particulièrement doué pour ne pas faire de vague. Ce que le Maitre avait sans doute prévu également.



∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Sam 23 Jan - 17:34


Léger désaccord culturel





Le Maître me souhaita la bienvenue.

« Diane a été une parfaite guide. »

Après ce petit échange, le Maître me désigna les 3 jeunes filles qui attendaient dans un coin de la salle, et me dit d’en « choisir une comme compagne ». Cette expression me dérangea particulièrement. Traitait-il ses élèves comme des prostituées ou je ne sais quoi ? Qui doivent subvenir aux besoins de leurs clients…

Alors il partit avec Diane, en me laissant avec mes pensées. Je les vis discutais alors que je me levais pour m’adresser à cette personne qui prenait ses élèves pour de la viande à homme.

Je me doute que ce que j’allais dire n’allait pas lui plaire, et que Diane me détestera pour ça. Je crois même que cela m’attirerait d’énorme problème, mais je ne pouvais rester là à voir cette personne utiliser de pauvre fille sans défenses pour s’attirer les grâces de puissants hommes d’affaires ou autres invités.

J’appelais alors le « Maître » pour qu’il sache que je voulais lui parler et qu’il ne parte pas trop loin. Arrivé à son niveau, je sentis alors que j’avais tort de faire ça, mais la bienséance m’empêcha de m’arrêter.

« Excusez-moi de vous déranger, et encore merci de votre accueil. Mais je ne peux m’empêcher d’être scandalisé par votre proposition vis-à-vis de ces jeunes filles. Avec tout le respect que je vous dois et dont, je vous assure, j’ai envers vous, je trouve votre manière d’utiliser vos élèves pour vous attirer les faveurs de puissantes personnes particulièrement exécrable. Et si ça ne vous dérange pas, j’aimerais rester dans la chambre d’hôtel dans laquelle j’étais la nuit dernière, certaines de mes affaires y sont toujours et j’ai réservé pour une semaine, je voudrais en profiter. Serait-il possible que quelqu’un me ramène je vous prie ? »

Je voulais aller dans ma chambre d’hôtel non seulement pour cette raison, mais également parce que dormir ici m’inspire que très peu confiance. Je n’avais pas demandé expressément que Diane me ramène, même si je le souhaitais profondément. C’est alors que je me suis rendu compte qu’elle était également une de ses élèves, et que ce changement d’attitude lors de notre entrée dans le salon était pour avoir l’air plus attirante auprès des convives.

Je voyais que le Maître avait été dérangé par ma remarque et m’attendais à des réprimandes, et peut être même à des menaces.

J’attendais alors de voir sa réaction. J’observais également Diane du coin de l’œil pour voir sa réaction.


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Dim 24 Jan - 11:09





Soit prudent Sky, fait attention… Autant siffler dans un violon. Elle n'avait pas tourné les talons depuis trente seconde que le jeune homme leur envoyait sa morale occidentale à la figure. Et dans le salon du Maître, pendant une réception, c'était suicidaire.

Toutes les conversations s'étaient arrêtées et les invitées, ainsi que les élèves présentes observaient la scène avec intérêt. Un instant, Diane envisagea de briser la trachée du jeune homme pour le faire taire. Cela lui aurait peut être sauvé la vie. Mais le mal était fait de toute façon. Avant que le Maître n'ait le temps d'ordonner quoi que ce soit, elle s'élança et frappa un point précis sous le plexus solaire du jeune homme. Elle le rattrapa alors qu'il s’effondrait et parla suffisamment fort pour que tous le monde l'entende.

— J'ai bloqué votre Chi, monsieur Frost. Vous ne pouvez déjà plus respirer. D'ici quelques minutes, l’énergie qui s'accumule causera des hémorragie internes particulièrement douloureuses. Vous finirez par vous étouffer dans votre sang et votre bile.

Elle fit un signe à deux des filles pour qu'elles amènent le malheureux à l'extérieur. Le spectacle était peu ragoutant et l'exemple d'ores et déjà donné. Diane salua le Maître qui lui sourit en retour, fier de son élève, et sortie rapidement.

Des qu'elle fut hors de vue, elle courut vers l'extérieur et renvoya les filles vers le salon avant de s'agenouiller prés du corps. Elle donna un nouveau coup au même endroit pour relancer les fonctions vitales du jeune homme et le retourna pour qu'il puisse évacuer les liquides qui avaient remplis son estomac.

— La prochaine fois que tu veux te suicider, dis le moi directement! Ça ira plus vite. Viens.

Elle l'aida à se relever et se dirigea vers la voiture dans laquelle ils avaient circulé toute la journée. Pas de chauffeur ce soir par contre. Elle l'installa sur la place passager et se glissa derrière le volant avant de démarrer en trombe.




∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞

Rien n'est permanent, sauf le changement
Diane Smith

Sans famille

avatar


Messages : 264

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 20 an
Profession : Sans
Odeur : Une odeur d'encens émane de la jeune femme, reste de ses méditation matinale. Elle est régulièrement masquée par un parfum subtil au jasmin.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredlittleman.com
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel Jeu 28 Jan - 0:14


Léger désaccord culturel





Sans m’en rendre compte, l’attention entière de la salle se porta sur notre altercation. Evidemment, le Maître n’était vraiment pas content, même s’il gardait un visage impassible. Diane me fusillait du regard. Si elle pouvait elle m’aurait assassiné sur place.

Et c’est plus ou moins ce qu’elle a fait. Avant même avoir pu reculer d’un pas, Diane se jeta sur moi et m’assena un coup dans le plexus, me coupant la respiration. Elle m’expliqua qu’elle venait littéralement de me mettre à mort.

Deux filles me relevèrent et m’emmenèrent à l’extérieur avec grand-peine.

Diane me rejoignit quelque moment plus tard alors que j’avais la tête qui tournée. Privé d’oxygène, je me sentais partir. Elle me frappa de nouveau au même endroit, ce qui me permit de reprendre ma respiration. Mais ça déclencha également d’énormes nausées et me fit alors vomir tout le contenu de mon estomac.

Elle me reprocha d’avoir fait une grosse bêtise alors que je reprenais à peine ma respiration et des couleurs.

Diane m’aida à me relever et à entrer dans la voiture, mais cette fois-ci on s’assit tous les deux à l’avant. Elle démarra alors rapidement et on partait alors de la résidence à une vitesse hallucinante.

Après quelques minutes, je pus alors parler. Non sans un horrible arrière-goût dans la bouche.

« Il me semblait bien que c’était une mauvaise idée, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. Il vous traître de manière exécrable. »

J’étais épuisé et toujours nauséeux, et l’après-coup du coup de poing dans le plexus me donna l’impression d’avoir une crise d’asthme. Heureusement, je ne m’étais pas séparé de ma sacoche de toute la soirée, je pris alors un flacon dans une des poches et en bu le contenu.

« C’est une solution, pour ne pas dire potion, à base de plantain, cassis et gingembre. Ce sont des plantes anti-inflammatoires qui m’aideront à dégager mes bronches après ce magnifique coup que tu m’as porté. »

Oui j’ai repris mon habitude de parler tout seul. Je continuais avec un brin d’ironie assez prononcé pour qu’elle comprenne que je rigolais.

« D’ailleurs j’avais tout sous contrôle. Aucun besoin de ton intervention… Mais merci quand même. Je me doute que si ton Maître l’apprenait, tu auras d’énormes problèmes, et j’en suis navré. »


∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞∞


"Si vous ne croyez pas en la magie,
vous ne la trouverez jamais."

Skylar Frost

Sans famille

avatar


Messages : 230

Feuille de personnage
Race & âge : Sorcier ∞ 19 ans
Profession : Etudiant
Odeur : Skylar utilise souvent des craies dans ces incantations et cette odeur est remarquable chez lui. Il va essayer de cacher cette odeur avec un léger parfum à la vanille et au caramel (qui prend généralement le dessus)

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Léger désaccord culturel

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas

Léger désaccord culturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Assemblée générale de l'association Héritage Culturel de Brasparts
» Accordons nous sur un désaccord.
» DE L'AFRIQUE A L'AMERIQUE UN PAS EN PLUS DANS LE MAL !
» Les minutes du Congrès de Miami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Missing Face :: 
Péninsule de Keweenaw
 :: Ripley & Alentours :: Reste du monde
-